LA THERMOGRAPHIE DE VOTRE LOGEMENT

Illustration des applications de la thermographie

On illustre ici les applications de la thermographie du logement du particulier liées à la performance énergétique.
Chose peu concevable pour le parfait néophyte : le thermographe s'en va en campagne de "thermographie pour voir", aux alentours de chez lui, avec sa caméra thermique au poing. C'est un après-midi d'hiver et le temps est couvert ; ou mieux, le ciel est découvert, la nuit. Il rencontrera, également s'il peut entrer dans les logements, immédiatement et partout, tout ce que vous allez voir dans ce chapitre. Ce ne sont pas des cas particuliers (sauf exceptions), c'est la simple généralité. Voilà qui explique les actions de "thermographie état des lieux" ou "thermographie de sensibilisation". Faut-il en déduire que des travaux sont à réaliser partout pour améliorer la performance énergétique ? Presque assurément, et ce n'est pas là une publicité cachée pour favoriser les vendeurs de caméras, les thermographes, les artisans ou les entrepreneurs ! Néanmoins, il y a des priorités à définir, et une progression dans les chantiers. C'est la "thermographie avant rénovation et avant énergie renouvelable", qui prendra de l'envergure, si les charlatans en cours de prospection ne détruisent pas toute la confiance en cette technique (voir le chapitre "Halte ! Risque d'arnaque !"). Puis, il y aura la "thermographie à la réception des travaux", elle deviendra, à terme, progressivement et nécessairement obligatoire. Attention, ce n'est pas la caméra qui décide, c'est le thermographe, et ne mérite ce nom que le thermographe formé par des pros ou, mieux, certifié COFRAC.
Cliquez sur les lignes suivantes pour ouvrir la page correspondante.

thermographie-degradation-isolant-toiturethermographie-fenetre-renothermographie_pont-thermique-ponctuel

Qu'est-ce que le diagnostic thermographique ?

Rien à voir avec le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) - DPE et diagnostic thermographique sont complémentaires.
Rien à voir non plus avec le diagnostic thermique, l'étude thermique ou le bilan thermique. Le diagnostic thermographique peut éventuellement être une partie de ces interventions.
Le diagnostic thermographique est l'extension de l'examen thermographique décrit par la norme applicative (française, européenne et internationale) NF EN 13187. Il comprend :

  • l'observation thermographique elle-même dans les conditions explicitées ;
  • l'analyse des images thermiques et des thermogrammes ;
  • les préconisations pour améliorer la performance énergétique.

Dans quels cas réaliser le diagnostic thermographique de son logement ?

210-110-avendreNous listons ici les "évidents" de la thermographie. Ils deviendront peu à peu les "classiques".

  • avant l'achat, c'est le moins aisé puisqu'il faut disposer d'une caméra au moment de la visite ; les conditions météo doivent être adéquates ;
  • avant rénovation légère, et avant d'installer une énergie renouvelable, pour déterminer quels sont les points faibles du bâti à corriger ;
  • à la réception des travaux de rénovation, contrôle des améliorations ;
  • à la réception d'un logement neuf, contrôle de mises en oeuvre.

A la réception des travaux, la thermographie met en évidence des défauts. Conflit ?

Si ce n'est pas immédiatement à la réception, c'est à l'usage durant le premier hiver. Voilà qui va devenir contractuel peu à peu. Vous avez froid, vous sentez les courants d'air, etc...votre note de chauffage va bien au delà de ce qui était annoncé. Vous pensez à un problème de performance énergétique, c'est tellement classique. La thermographie va vous démontrer un certain nombre de points faibles de votre habitat. Soumettez les résultats à votre entrepreneur. En cas de souci avec lui, envoyez-nous votre dossier descriptif (si vous avez disposé d'une caméra thermique) ou fournissez-nous le rapport d'un Thermographe Inscrit au Tableau (c'est tout de même nettement mieux). [ Si vous faites appel à des organismes ou des intervenants trouvés sur les listes payantes du web, il risque de vous en coûter cher pour n'obtenir que du vent ! ] Nous vous donnerons un avis éclairé sur le sujet. Cette action est gratuite, jusqu'à un certain point, la lecture de votre dossier, l'entretien téléphonique et l'entente amiable : au delà, nous vous accompagnerons dans votre démarche technique, devant la justice, jusqu'à nous porter partie civile pour défendre vos intérêts. Soyez droit !

Quelles sont les bonnes conditions météo pour un diagnostic thermographique ?

Quelques points de base, sans commentaires. Des modulations et exceptions sont naturellement possibles.

  • relative stabilité des températures extérieure et intérieure depuis plusieurs jours ;
  • écart entre les températures intérieure et extérieure d'environ 10°C ou plus, de préférence en hiver ;
  • absence de soleil depuis un temps dépendant de l'inertie du bâtiment (12 h à 15 jours !) ;
  • absence de neige, pluie, vent fort, givre, rosée, brouillard, pour les prises de vue en extérieur.

Demander un devis de diagnostic thermographique

Faire le tour du besoin en parcourant les applications concernant la performance énergétique. Puis ouvrir l'oeil.

  • lister les besoins par écrit ...
  • définir quelques intervenants possibles et lire attentivement le chapitre "dénoncer les arnaques" ...
  • imposer que le devis comprenne le descriptif de vos besoins, le pedigree de l'intervenant avec les détails de sa formation en thermographie. Ecartez celui qui revendique être "certifié" (sauf s'il prouve qu'il est certifié COFRAC thermographe du bâtiment - à vérifier sur ce site ou sur le site www.abcidia-certification.fr), "agréé", "accrédité", toutes choses qui n'ont aucune de signification) ;
  • imposer que le devis comprenne la référence de la caméra thermique employée, éventuellement ses spécifications ou un lien internet où trouver ces spécifications à comparer avec nos préconisations...
  • ne rien payer d'avance, le payement intégral se fait à la remise du rapport, s'il est conforme à la qualité attendue.

Le rapport de diagnostic thermographique n'est pas un album photo !

Le rapport de diagnostic thermographique vous est destiné, il doit donc être intégralement compréhensible et explicite ; tout ce qui est commun aux prises de vue doit être ramené en début de rapport et non répété à chaque page ; les prises de vue (photographies, images thermiques et thermogrammes) doivent être localisées (si elles ne sont pas évidentes) et commentées :

  • description de la scène observée et des matériaux ;
  • description du relevé thermographique en termes compréhensibles = interprétation thermographique ;
  • analyse = interprétation thermique ;
  • préconisations pour la performance énergétique.

Combien coûte un diagnostic thermographique ?

Voilà qui dépend de vos besoins et de la qualité de l'intervention.

  • Il s'agit de faire le tour d'un logement, extérieur ou intérieur, ou les 2 ;
  • et de faire des prises de vue (le plus souvent systématiques) depuis le sol, sans accessoires autre qu'un éventuel trépied pour les panoramiques et pouvoir assembler les images au bureau ;
  • de faire des prises de vue rapprochées pour mieux visualiser des points particuliers.
  • Pour tester la durée, faites-donc le tour de votre logement avec un appareil photo et compter le temps que cela prendra. (En cas de grandes surfaces, le thermographe prendra 2 fois plus de prises de vue pour assurer les assemblages.). Prendre une marge de temps d'intervention pour les détails.
  • Le travail de bureau peut être conséquent, compter environ 6 heures de bureau pour un rapport bien fait (qui n'est pas un album de photos !) pour 2 heures sur le terrain.
  • Ainsi la thermographie de l'intérieur d'un appartement usuel de copropriété (avec chauffage individuel, sinon c'est le conseil syndical qui doit demander une thermographie pour assurer une rénovation de l'ensemble) prendra de 4 à 6 heures pour un travail bien fait et complet.
  • Et la thermographie intérieure/extérieure (depuis le sol) d'un pavillon d'un seul niveau prendra de 6 à 8 heures pour un travail bien fait et complet.
  • Le coût horaire d'un thermographe variera en fonction de son pédigree et de son appareillage. Les prix sont libres, même pour les Thermographes Inscrits au Tableau. Compter un minimum de 70 €/h HT et un maximum de l'ordre de 130 €/h HT (prix constatés).Un matériel de haut de gamme coûte 4 fois plus cher que le matériel minimum préconisé, il permet aussi de travailler nettement plus rapidement.
  • Si des surfaces sont inaccessibles (visuellement) sans un mât ou un ballon captif, il faudra tenir compte des durées de mise en oeuvre et des amortissements spécifiques de ces matériels. Mais, sauf toit-terrasse, les toitures des pavillons usuels sont accessibles visuellement depuis le sol. Une prise de vue plus perpendiculaire à la toiture serait thermographiquement meilleure, mais il est le plus souvent possible de ne pas se compliquer inutilement la vie, ni de se faire vider le porte-monnaie.

ImprimerE-mail