PROFESSIONNALISME, INDEPENDANCE, FORMATION et EXPERIENCE

Que demande-t-on à un thermographe ?

Qu'il fasse preuve de professionnalisme, évidemment, d'indépendance et de compétence acquise par une formation sérieuse et confirmée par la certification COFRAC thermographe du bâtiment (ouverte le 15 septembre 2012). Il démontrera peu à peu que son expérience conforte ces trois fondements. Le thermographe professionnel est indépendant des fournisseurs de matériels et des artisans-entrepreneurs de la profession. Il n'est pas juge et partie. Il n'inscrit pas ses qualités morales au fronton de son site web : il en fait la preuve. Le Pro ne se prévaut pas d'être Propre, il l'est et vise toujours à le rester.

Les membres de l'Institut de la Thermographie sont des professionnels de la thermographie. Ils sont inscrits au Tableau des Thermographes Professionnels.

Le professionnalisme est une attitude et une volonté : un débutant en thermographie peut ainsi être un Professionnel, il a démontré une attitude professionnelle en suivant une formation qu'il n'a pas été contraint de suivre.
Mais il est vrai que dans le contexte où une qualification privée, celle délivrée par le CNPP pour le contrôle des installations électriques, s'est transformée en permis de travail du fait de l'obligation de fait d'en disposer pour thermographier dans le cadre des assurances, il est devenu un jeu de mots de considérer que cette formation qualifiante (à titre privé) n'est pas contrainte par le besoin de travailler ou de conserver son travail. Il s'ensuit la chute de la validité d'une telle formation contrainte, et comme personne ne la contrôle, sa valeur reste désormais à prouver...
La démonstration est tout aussi probante en matière de formation et de certification des diagnostiqueurs immobiliers DPE où l'on ne comprend quelles contraintes politiques ou économiques ont tiré la certification vers le bas, bradée qu'elle est à la presque quasi totalité des candidats et en très large contradiction avec les exigences de l'arrêté instituant le DPE. Mais ceci serait en cours d'évolution avec le nouveau DPE en 2012. Enfin !

Ainsi, on ne s'étonnera pas de trouver des professionnels débutants inscrits au Tableau des Thermographes Professionnels.

C'est quoi l'indépendance ?

Il y a 2 facettes essentielles à l'indépendance professionnelle :

  • l'indépendance vis-à-vis des fournisseurs (le professionnel n'est pas une base de marketing-arrière, masquée, au profit d'une enseigne de marchands de caméras ou de produits) ;
  • et l'indépendance dans ses préconisations et conseils (le professionnel n'est pas un courtier caché alimentant l'activité des entrepreneurs).

Et la formation du Thermographe Professionnel ? Elle est professionnelle et indépendante également.

Vous passerait-il par la tête d'apprendre à conduire chez votre concessionnaire automobile ? OK ! Il vous indiquera, au cours de la prise en main, où se trouve la commande des clignotants ou comment ouvrir le capot, mais la conduite automobile ce n'est pas son affaire. Il vous a préconisé tout un tas d'accessoires, et il va vous expliquer en quoi ils sont tous aussi merveilleusement utiles et puis, vous savez, votre caméra est déjà obsolète, on va vous l'upgrader ou vous la racheter au plus bas prix de faveur, c'est fondamental pour travailler comme il faut. Voilà la formation-marketing.
Le formateur en thermographie va tout au contraire vous mener à la thermographie nécessaire, dont les outils sont disponibles sur tous les véhicules de thermographie et vous dira clairement que ceci et cela n'est que de la verrue marketing, pas de perte de temps.
Et puis cette formation est professionnelle, ce n'est donc pas une simple information : on creuse ou on donne à approfondir par la mise à disposition de documents conséquents qui seront analysés à la suite du stage.
Un stage de thermographie appliquée au bâtiment parlera de thermographie - en s'en tenant à l'essentiel de ce qui est utile dans le bâtiment - et de thermographie du bâtiment - en effleurant les notions de thermique du bâtiment utiles à la thermographie, mais sans s'y perdre, ce n'est pas le lieu - et en évoquant, par exemple, l'infiltrométrie dans l'application "étanchéité à l'air", mais sans traiter de la "porte soufflante", laquelle n'est pas de la thermographie et nécessite une formation différente.
Attention finalement, il n'existe en France que 2 certifications en thermographie :

  • certification COFRAC des opérateurs de contrôle non destructif pour l'aéronautique ;
  • certification COFRAC de thermographe du bâtiment (ouverte le 15 septembre 2012).

Et, ainsi, les prétentions de certains concernant des certifications dites internationales ne sont que du marketing privé. Les Thermographes Professionnels sont progressivement certifiés à partir du 15 septembre 2012. Ils figurent au Tableau des Thermographes et sont membres de l'Institut de la Thermographie et, à ce titre, sont formés puis contrôlés par le processus de certification.

ImprimerE-mail